Au chômage ? Quelles solutions pour financer votre formation ?

Sous certaines conditions, Pôle emploi peut accorder des aides pour vous permettre de financer la formation d’une personne en situation de chômage. Si vous êtes éligibles à certaines des allocations offertes par cet organisme, il vous sera plus simple de suivre des formations professionnelles en vue de décrocher un emploi.

La rémunération de stage versée par Pôle emploi

Pôle emploi offre une rémunération de stage aux demandeurs d’emploi non éligible à l’allocation de sécurisation professionnelle ou l’allocation de retour à l’emploi. Cette allocation est versée via l’agence des services et de paiement. Dans le cas d’une formation à temps plein, la rémunération sera perçue mensuellement. S’il s’agit d’une formation à temps partiel, le versement se fera par périodes minimales de 40 heures. Pour bénéficier de cette allocation, il est nécessaire d’effectuer une demande de rémunération auprès d’un conseiller Pôle emploi au moment de votre inscription à la formation. La somme qui vous sera versée sera imposable.

Demander des frais de mobilité auprès de Pôle emploi

Pôle emploi peut verser aux demandeurs d’emploi une aide aux frais de mobilité. Elle n’est pas imposable et le montant est limité à 5 000 € max. Afin d’en bénéficier, vous devez effectuer une demande auprès de Pôle emploi au plus tard durant le mois qui suit le début de la formation. Il faut cependant savoir qu’elle n’est accessible qu’aux demandeurs d’emploi dont les lieux de formation se situent à 60 km en aller-retour de leur domicile. Les personnes disposant d’un contrat de sécurisation professionnelle (CSP) pourront également profiter de cette aide.

L’allocation de retour à l’emploi suite à la formation

Si vous désirez bénéficier de cette allocation, vous devez avant tout percevoir l’allocation de retour à l’emploi (ARE). Suivre une formation professionnelle prescrite par Pôle emploi et qui rentre dans le cadre de son projet personnalisé d’accès à l’emploi sera également un impératif. Par ailleurs, le montant journalier net de cette allocation n’excède pas les 20,54 € et il sera imposable. Concernant les périodes de versement de cette allocation, elles seront déduites de celle des droits à l’ARE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *